You are here

Les symptômes

Les symptômes

Jambes lourdes, jambes gonflées, varices, douleurs, fourmillements, crampes… Ces symptômes ne sont pas des signes anodins et les complications peuvent devenir plus graves avec le temps. Plus on avance en âge, plus le risque est grand. La maladie veineuse peut très vite devenir un vrai handicap et obliger à limiter ou à cesser certaines activités sportives et/ou de loisirs. Ne pas se traiter aujourd’hui peut conduire à des pathologies beaucoup plus sévères : ulcères, thromboses (phlébites)... responsables des embolies pulmonaires.
 
Chaque année, les embolies pulmonaires sont à l’origine de 20 000 décès en France. Il est donc nécessaire de consulter votre médecin pour favoriser le dépistage précoce et éviter l’aggravation de la maladie.

Jambes lourdes

La douleur est souvent une première manifestation de la maladie veineuse. Elle survient généralement lors d'une immobilité prolongée (assise ou debout) et peut s'accentuer au cours de la journée, notamment par temps chaud. A ce stade de la maladie, un certain nombre de manifestations peuvent également survenir comme les fourmillements ou les oedèmes du pied et de la cheville (survenant le soir).

Varicosités (ou télangectasies)

Les varicosités sont des dilatations de toutes petites veinules superficielles. Elles prennent l'aspect de filaments rouges ou bleus et se trouvent le plus souvent sur les cuisses.

Varices

Une varice est une veine dilatée et tortueuse. La paroi de la veine est endommagée et les valvules sont défectueuses. Une varice peut être douloureuse ou, au contraire, ne donner aucun symptôme. On retrouve généralement les varices sur la cheville, le mollet et/ou la cuisse.

Oedèmes du pied ou de la cheville

Les oedèmes permanents du pied ou de la cheville sont les signes d'une insuffisance veineuse. L'hypertension veineuse ralentit le processus de réabsorption du liquide interstitiel des tissus. Ce liquide s'accumule et forme un oedème qui apparaît d'abord au niveau de la cheville.

Les troubles trophiques

Les troubles trophiques sont la conséquence de l'insuffisance veineuse chronique et de l'hypertension veineuse. Il s'agit des dermites, hypodermites, atrophies blanches et ulcères. L'ulcère veineux est une plaie importante difficile à cicatriser.

La thrombose veineuse superficielle

La thrombose veineuse superficielle est causée par un caillot de sang (ou thrombus) qui se forme dans une veine superficielle. La zone devient rouge, chaude, douloureuse et parfois dure au toucher. L'inflammation peut s'étendre vers le haut ou le bas en suivant le trajet de la veine. Le risque d'embolie pulmonaire est limité.

La thrombose veineuse profonde (ou phlébite)

La thrombose veineuse profonde est causée par la formation d'un caillot sanguin (ou thrombus) dans une veine profonde des membres inférieurs. Ce caillot adhère par sa base à la paroi veineuse, puis flotte à l'intérieur de la veine. Parmi les symptômes les plus courants de la thrombose veineuse profonde, on recense une douleur aigüe dans le mollet ou la cuisse, une augmentation de volume et de la chaleur. Parfois, les signes sont discrets, voire inexistants.
 
Le risque majeur d'une thrombose veineuse profonde est la migration de tout ou partie du thrombus jusqu'au poumon, provoquant alors une embolie pulmonaire, potentiellement fatale.