You are here

Principes du traitement par compression

Principes du traitement par compression

Concept

Le concept du traitement par compression est basé sur un principe mécanique simple et efficace : l'application d'un tricot élastique autour de la jambe. En comprimant le membre avec une compression dégressive – plus forte au niveau de la cheville et diminuant en remontant sur la jambe – le bas de compression facilite le retour veineux, diminue la pression veineuse, prévient la stase veineuse et la détérioration des parois veineuses tout en soulageant efficacement les jambes lourdes et douloureuses.

Ce traitement est prescrit par le médecin pour traiter:  

  • les phlébites
  • les thromboses et les soins post-opératoires
  • la sclérothérapie et toute autre forme de traitement des varices
  • Il permet également de soulager en cas de maladie veineuse chronique (jambes lourdes, varices, œdèmes, ulcères veineux).
  • Il peut également être prescrit pour éviter les pathologies veineuses pendant la grossesse et les voyages longue distance

Si aucune contre-indication, comme une déficience artérielle, n'est présente, on peut se procurer des bas de compression à faible pression, sans ordonnance. Selon la pathologie le traitement par compression peut être appliqué sous différentes formes : chaussettes, bas, collants ou bandages. Les nouvelles textures et modèles des produits SIGVARIS® facilitent l'observance du traitement.

Principes

  1. Le principe de ce traitement est d'exercer une pression contrôlée sur le membre. L'unité de pression est le millimètre de mercure (mmHg) ou l'hectopascal (hPa). 1 mmHg = 1,33 hPa.
  2. La pression est exercée par application d'un dispositif sur le membre. Les bas ou bandages sont nommés dispositifs médicaux. Ils sont soumis à une réglementation dont les normes sont strictes. Les dispositifs sont nommés orthèses, ce qui signifie que leur fonction est de soutenir ou de renforcer une partie du corps humain et non de se substituer comme une prothèse.
  3. L'action du dispositif est mécanique. Il utilise le principe de l'hystérèse qui est défini par la courbe d'étirement-de détente d'un corps élastique. La transmission de la pression vers le système vasculaire par ces dispositifs est indirecte.
  4. Le principe repose sur l'hypertension induite par un système veineux défaillant.
  5. La pression est plus forte au niveau de la cheville. Le dispositif de compression doit exercer une contre-pression là où le niveau de pression est le plus fort : au niveau de la cheville.
  6. La pression est dégressive. La direction du flux sanguin doit être respectée. La pression doit donc être dégressive. La dégressivité de la pression est définie dans les exigences dans les normes des dispositifs et dépend de la classe de compression.
  7. La pression est déterminée par a) -La force de rétraction élastique du bas; b) La forme de la jambe : La pression exercée sur la jambe dépend de la courbure de la surface locale (Loi Laplace). Ainsi, un bas exerçe une pression plus élevée au-dessus du bord tibial et du tendon d'Achille, et une pression inférieure sur le côté de la jambe. Derrière les chevilles, aucune pression n'est exercée car le bas ne touche pas la peau.

- Pollack A.A. et Holz E.H. Venöser Druck in der Vena saphena am Knöchel beim Menschen während des Trainings und Veränderungen in der Körperhaltung. J Appl Physicl. 1949,1: 649.
- Partsch H., E. Rabe, R. Stemmer Compression. Kapitel 5. In: Kompression der Extremitäten. Editions Phlébologiques Françaises. 2000. Paris. Seiten 57-134. 

Actions de la compression

1. Action hémodynamique

  • Accélère le flux sanguin veineux
  • Réduit le volume sanguin veineux
  • Réduit le reflux dans les veines superficielles et/ou profondes malades
  • Réduit une pression veineuse pathologiquement élevée

 2. Action sur les tissus

  • Réduit un teneur en eau élevée dans les tissus
  • Augmente le drainage de substances dangereuses
  • Réduit les inflammations
  • Soutient les processus réparateurs
  • Améliore les mouvements des tendons et des articulations