Que sont les niveaux de compression et lequel convient dans quelle situation?

En règle générale, plus le niveau ou la force de compression est élevé, plus la chaussette de compression est serrée. La pression est indiquée en millimètres de mercure (mmHg). Il s'agit de la même échelle que celle utilisée pour mesurer la tension artérielle.

Legs and feet of a person climbing stairs

Les chaussettes de compression les plus utiles sont celles dont les niveaux de compression sont progressifs plutôt qu'uniformes. Les chaussettes de compression progressive sont plus étroites au niveau de la cheville que du mollet. La compression progressive favorise le retour du sang vers le cœur et ainsi la circulation sanguine.

Les chaussettes de compression d'un niveau de compression relativement bas et les bas de contention peuvent s'acheter sans ordonnance en pharmacie, dans les magasins d'équipement médical et en ligne.

Ces produits sans ordonnance sont normalement proposés avec un niveau de compression d'environ 15–20 mmHg.

Les chaussettes de compression d'un niveau de compression plus élevé sont prescrites par les médecins. La prescription indique le niveau de compression dont vous avez besoin. Une ordonnance n'est pas obligatoire, mais la plupart des pharmacies ne vendent pas de vêtements de compression d'un niveau de compression élevé sans ordonnance.

Les niveaux de compression plus élevés sont associés à des forces de 20–30 mmHg à 30–40 mmHg. Bien que ces forces ne posent généralement aucun risque, chez certaines personnes elles peuvent entraîner des blessures en raison de contre-indications. C'est pourquoi il est recommandé de toujours consulter un médecin. Il existe des niveaux de compression encore plus élevés que votre médecin pourra vous expliquer en détail.

Un professionnel de santé doit prendre des mesures afin de déterminer la compression et la taille qui vous conviennent. Si votre médecin ne peut pas effectuer cette prise de mesures, il doit vous orienter vers quelqu'un en mesure de le faire.

Quels niveaux de compression pour quels problèmes médicaux? Vous trouverez une orientation générale ci-dessous.

Elle vous est fournie à titre indicatif uniquement. La gravité d'un problème permet de déterminer le niveau nécessaire.

Comme nous l'avons mentionné précédemment, il est conseillé de consulter un médecin pour identifier le niveau de compression qui vous convient.

Niveau de compression 1

18–21 mmHg

  • Douleurs, lourdeur et fatigue légères des jambes
  • Soutien et confort en cas de station debout ou assise prolongée
  • Bénéfique pour la santé générale et les niveaux d'énergie
  • Amélioration de la circulation, particulièrement dans les jambes
  • Support supplémentaire en cas d'activité intense ou en voyage
  • Ces produits peuvent prévenir la formation de varices et de télangiectasies pendant la grossesse

Niveau de compression 2

23–32 mmHg; le niveau de compression le plus prescrit par les médecins

  • Varices avec œdème léger
  • Varices pendant la grossesse
  • Suite à un traitement chirurgical des varices, comme la sclérothérapie et la phlébectomie
  • Traitement de l'hypotension orthostatique/posturale, une forme de tension artérielle basse
  • Thrombose veineuse profonde
  • Syndrome post-thrombotique
  • Ulcères cicatrisés des jambes

Niveau de compression 3

34–46 mmHg

  • Œdèmes et lymphœdèmes modérés
  • Lipœdèmes
  • Suite à une fracture osseuse ou une chirurgie orthopédique
  • Traitement des lésions cutanés avec ulcères cicatrisés

Niveau de compression 4

min. 49 mmHg

  • Lymphœdèmes graves
  • Syndrome post-thrombotique grave

Quand dois-je envisager de porter des chaussettes de compression ou consulter un médecin?

  • Grossesse
  • Gonflement, douleurs ou fatigue chroniques des jambes
  • Mauvaise circulation dans les jambes
  • Varices ou ulcères veineux de la partie inférieure des jambes
  • Risque connu de caillot de sang, particulièrement dans les jambes
  • Antécédents personnels/familiaux de thrombose veineuse profonde
  • Alitement prolongé, par exemple suite à une intervention chirurgicale
  • En prévention: il est judicieux de porter des chaussettes de compression pour résoudre un problème avant qu'il ne s'aggrave.

Dans quelles situations les chaussettes de compression doivent-elles être utilisées avec prudence?

  • Insuffisance artérielle, claudication intermittente, ischémie
  • Insuffisance cardiaque congestive (ICC) non contrôlée
  • Dermatite aiguë, dermatose suintante, septicémie cutanée
  • Signes d'une infection des jambes

Cette liste n'est pas exhaustive. N'oubliez pas de faire part de vos antécédents médicaux à votre médecin avant de vous faire prescrire des chaussettes de compression.

Quelle est la différence entre les bas de compression et les bas de contention ?

Si le terme « bas de contention » est bien connu, seul le terme de « bas de compression » permet de désigner le principe actif de nos produits : exercer une pression sur la jambe à l’aide d’un textile élastique. 

La contention exerce une résistance passive à un gonflement, alors que la compression signifie une pression active tout au long de la jambe pour faciliter le retour veineux.

Les bas de compression médicale sont fabriqués selon des spécifications médicales et techniques strictes pour garantir une pression adéquate au niveau de la cheville et une compression dégressive et graduée sur toute la longueur de la jambe.

Toutefois, le terme « contention » étant passé dans le langage courant, il est très probable qu’on vous parle de « bas de contention » pour exprimer les chaussettes, bas et collants de compression.

Lecture complémentaire