Les avantages des bas médicaux de compression pendant la grossesse et après la naissance

Ce document d’une page aborde l’efficacité des bas médicaux de compression (BMC) pour prévenir de plusieurs signes cliniques ou symptômes pendant la grossesse et après la naissance. Le document peut être téléchargé en anglais, allemand, français, italien, espagnol, portugais et chinois.

collant femme enceinte

Les signes cliniques et symptômes liés à la grossesse

  • Les nausées et vomissements affectent approximativement 50 à 80% des femmes pendant le début de leur grossesse (qui concerne le premier trimestre ainsi que le début du second trimestre.) Les symptômes peuvent être modérés ou peuvent nécessiter un traitement voire une hospitalisation (1).
  • Signes cliniques ou symptômes concernant les jambes : de nombreuses futures mères développent des varices au fil de la grossesse, ces varices sont liées aux changements physiologiques. Cela peut mener à une insuffisance veineuse chronique, qui est souvent accompagnée de douleurs aux jambes, une sensation de jambes lourdes ou des œdèmes. Ces symptômes s’aggravent souvent au fil de la grossesse (2)(3).
  • Evénement thromboembolique veineux: le risque de thrombose veineuse profonde (TVP) est augmenté pendant la grossesse et devient très élevé pendant les trois mois qui suivent la naissance. Si elle n’est pas traitée, la thrombose veineuse profonde peut engendrer une embolie pulmonaire (EP). Les événements thromboemboliques veineux (TVP et EP) restent la principale cause de mortalité maternelle dans les pays développés (4).
  • L’hypotension maternelle est une complication fréquente après une anesthésie rachidienne ou une analgésie péridurale pendant l’accouchement. Cela peut causer des nausées ou des vomissements à la mère et peut également engendrer des complications pour le fœtus comme l’hypoxie, des anomalies de la fréquence cardiaque ou acidose (5).

Les avantages des BMC pendant la grossesse et après la naissance

Nausées et vomissements

Les bas médicaux de compression (23-32 mmHg) atténuent les nausées et les vomissements pendant le premier et second trimestre (1).

Douleurs, sensation de lourdeur et gonflements des jambes, varices et insuffisance veineuse.

Les bas médicaux de compression (15-20 mmHg) permettent d’atténuer les douleurs aux jambes et améliorent la qualité de vie (3).

Les bas médicaux de compression (20-30 mmHg) soulagent les douleurs, les œdèmes ainsi que les sensations de jambes lourdes (6).

Les bas médicaux de compression (20-30 mmHg) permettent de diminuer la durée du reflux sanguin ainsi que la vitesse de reflux maximale dans les petites veines saphènes ou les veines saphènes internes (7).

Les bas médicaux de compression (20-30 mmHg) permettent de réduire le diamètre des petites veines saphènes ou des veines saphènes internes (6).

Ces effets sont observables pendant toute la grossesse en cas de port de BMC.

Evénements thromboemboliques veineux (TVP, EP)

En prévention des événements thromboemboliques veineux (ETV), le port de bas médicaux de compression est recommandé pendant toute la grossesse puis jusqu’à six semaines après la naissance par voie naturelle ou jusqu’à six mois après une naissance par césarienne (8).

Hypotension maternelle

Les bas médicaux de compression (20-36 mmHg) réduisent l’incidence d’une hypotension maternelle après une analgésie épidurale pendant l’accouchement spontané à terme (5)(9).

Le port des bas médicaux de compression (20-30 mmHg) lors d’une césarienne permet de réduire avec efficacité l’hypotension maternelle post-spinale et l’acidose néonatale (10).

Conclusion

Les bas médicaux de compression offrent de nombreux avantages pendant la grossesse et après la naissance comme :

  • Alléger les nausées et les vomissements (1)
  • Prévenir les varices et rétrograder le reflux (6)(7)
  • Amélioration des signes cliniques et des symptômes d’insuffisance veineuse (3)(6)
  • Protéger contre les ETV (ETV et EP) (8)
  • Réduire les risques d’hypotension maternelle pendant l’accouchement (5)(9)(10)
  • Améliorer la qualité de vie (3)

Message à prendre en compte

Le port de bas médicaux de compression est recommandé pendant toute la grossesse (1)(3)(6)(7)(8) et l’accouchement (5)(9)(10) ainsi que jusqu’à six semaines après une naissance par voie naturelle ou jusqu’à six mois après une naissance par césarienne (8). Comme les maladies veineuses liées à la grossesse peuvent persister ou empirer avec le temps (3), SIGVARIS GROUP recommande de continuer le port de bas médicaux de compression après la grossesse.

 

Lecture complémentaire