Covid-19 : évolution clinique, facteurs de risque de mortalité et événements thromboemboliques.

Ce document d’une page analyse les évolutions cliniques, les facteurs de risque de mortalité et les événements thromboemboliques chez les patients contaminés par la Covid-19. Il est disponible au téléchargement en anglais, allemand, français et portugais.

Medical_Expertise_Venous_Disorders_Disease_Mechanism2_SIGVARIS_GROUP.jpg

Contexte

  • Cas de coronavirus (SARS-CoV-2) : 1 900 000 (14 avril 2020) (1)
  • Cas actifs : 1 400 000 / Cas graves : 50 000 (1)
  • Décès : 120 000 (1)

Etude 1 : Zhou et ses collègues

Les informations suivantes proviennent de l’étude réalisée par Zhou et ses collègues (2).

Contexte

  • But de l’étude : examiner les facteurs de risque de mortalité et détailler les évolutions cliniques de la maladie chez des patients atteints du COVID-19.
  • Patients : 191 patients atteints du COVID-19 ; 137 sortis de l’hôpital, 54 décédés.
  • Récepteur du SARS-CoV-2 : ACE2 ; exprimé (entre autres) sur les myocytes et les cellules vasculaires endothéliales. De ce fait, une attaque cardiaque par le virus est théoriquement possible.

Résultats

  • Comorbidités : trouvées dans 48% des patients (hypertension 30% ; diabète 19% ; maladie cardiaque coronarienne 8%).
  • Facteurs de risque de pronostic défavorable : (1) âge avancé, (2) Score SOFA (Sequential Organ Failure Assessment) élevé, (3) d-dimères plus haute que 1 μg/L à l’admission (d-dimères : un marqueur non spécifique pour l’inflammation et la coagulation).
  • Complications dues au COVID-19 : sepsis, difficultés respiratoires, syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA), insuffisance cardiaque, choc septique, infection secondaire, pneumonie associée à la ventilation.

Conclusion

Les facteurs de risque potentiels que sont l’âge avancé, le score SOFA et les di-dimères plus hautes que 1 μg/L pourraient aider les cliniciens à identifier précocement les patients de mauvais pronostic.

Etude 2 : Xu et ses collègues

Les informations suivantes proviennent de l’étude réalisée par Xu et ses collègues (3).

Contexte

  • But de l’étude : examiner le risque intra-hospitalier de la thrombo-embolie veineuse (TEV) et des risques d’hémorragie chez les patients atteints de COVID-19. L’étude se poursuit toujours actuellement.
  • Patients : 138 patients atteints de COVID-19 ; 15 patients (11%) sont considérés gravement malades, 16.7% à haut risque de présenter une thrombo-embolie veineuse, et 6.5% qui risquent de faire une hémorragie en cas de prophylaxie TVE (anticoagulants).

Résultats

  • TVP : les événements thromboemboliques ont été identifiés chez 4 patients (3%). Tous ont été diagnostiqués comme des thromboses veineuses profondes par échographie 3 à 18 jours après l'admission.
  • TVE : les patients gravement malades ont été confrontés à un risque deux fois plus important de développer une thrombose que les patients moins gravement touchés ; 20% des patients gravement malades ont développé une thrombo-embolie veineuse malgré l’administration du traitement prophylactique recommandé. Les thrombo-embolie veineuses semblaient être accompagnées d’agrégats plaquettaires anormaux à l’intérieur des petits vaisseaux sanguins, ce qui pourrait être dû au SARS-CoV-2 et à la dégradation des cellules vasculaires endothéliales (4).

Conclusion

Les auteurs ont conclu que les patients atteints du Covid-19 et gravement malades présentaient un risque élevé de thrombose et d’hémorragie.

Cependant le risque de thrombo-embolie veineuse et d’hémorragies majeures étaient bas chez les patients qui n’étaient pas gravement malades (3).

Conclusions

La Covid-19 pousse le système de santé dans ses retranchements et augmente le nombre d’hospitalisations de cas critiques. Même si la Covid-19 semble augmenter la fréquence de thrombo-embolie veineuse chez les patients gravement malades, il est important de noter que les patients atteints de Covid-19 et gravement malades présentent déjà un risque de souffrir de thrombo-embolie veineuse. En effet, la majorité de ces patients ont un âge avancé sont immobiles en raison de l'alitement et souffrent de complications majeures tout comme d’infections secondaires.

Les lignes directrices et les recommandations internationales pour les patients présentant un haut risque de thrombo-embolie veineuse consistent à administrer un traitement prophylactique avec des anticoagulants combinés avec une thérapie de compression. La thérapie de compression est hautement recommandée pour les patients qui présentent un grand risque d’hémorragie. Sigvaris Group suggère plus spécifiquement l’utilisation de bas de compression médicale pour la prophylaxie de la thrombo-embolie veineuse chez les patients atteints de Covid19 qui sont hospitalisés.

Le personnel médical du monde entier effectue un travail remarquable afin de soigner toujours le plus grand nombre de patients atteints de Covid-19 et subit une immense pression dans cette lutte contre le SARS-CoV-2. Afin de réduire la sensation de jambes lourdes et les douleurs associées à la station debout pendant de longues heures, nos recommandations pour le personnel médical est de porter les bas de compression médicale de SIGVARIS GROUP.

Lecture complémentaire