You are here

TÉMOIGNAGE - Compreflex m'a permis de faire mon trek au Népal, malgré un lymphoedème

TÉMOIGNAGE - Compreflex m'a permis de faire mon trek au Népal, malgré un lymphoedème

Mer, 16/01/2019
France
Chaque jour, SIGVARIS GROUP aide des milliers de patients à vivre leur vie à 100%, malgré leur maladie. Fabrice Andrieux s'est lancé un défi : faire un trek dans l'Himalaya malgré son lymphoedème. Découvrez son témoignage !

« Je m’appelle Fabrice ANDRIEUX, j’ai 61 ans et je suis un sportif dans l’âme. Alors que j’avais prévu de partir au Népal faire un trek dans l’Himalaya, j’ai du subir une amputation du gros orteil gauche, suite à laquelle j’ai développé un lymphœdème sur la jambe gauche. Pour faciliter la circulation de la lymphe j’ai donc été appareillé : chaussettes de contention la journée et port d’un  «vêtement» la nuit (une sorte de gouttière épaisse comprimant  la jambe de l’aine aux orteils). Ces différentes contentions ont permis de stabiliser le lymphœdème et donc de partir pour le Népal. Cependant il n’était pas envisageable de partir avec ce «vêtement» de nuit, trop encombrant, dans mon sac à dos. J’ai fait part de mon projet à mon médecin angiologue, qui m’a mis en relation avec SIGVARIS, qui m’a proposé d’essayer un de leur produit plus léger, plus compact, et surtout plus facile à transporter : le COMPREFLEX BELOW KNEE.  Après quelques jours d’essais dans les Pyrénées, je décidais de l’emporter avec moi pour le trek, avec tout de même quelques inquiétudes sur les réactions du lymphœdème avec des variations de température importantes (de +30 à -18°) et l’altitude 5200m. Le trek a démarré de Katmandou sous un climat tropical, mais au fil des jours, plus nous montions et plus le froid s’intensifiait. Je ne portais plus de chaussettes de contention le jour, la marche favorisant la circulation de la lymphe. La nuit j’équipais ma jambe du Compreflex, et le matin, malgré les variations climatiques et notre progression en altitude ma jambe était parfaitement normale. Alors que nous atteignons l’altitude de 3800m, j’ai choisi de ne pas porter les chaussettes de contention, mais le soir venu ma jambe était dure et très enflée. La pose du Compreflex durant toute la nuit a permis à ma jambe de retrouver un volume normal. Par la suite pour le passage du col j’ai décidé de garder le Compreflex durant la journée de marche. Tout s’est très bien passé j’ai pu marcher correctement avec cet équipement : je suis totalement satisfait de ce produit, très compact et efficace. Je tiens à  remercier SIGVARIS qui m’a permis de faire ce trek dans l’Himalaya dans d’excellente conditions. »