You are here

Pas de désir pour les jambes lourdes

Pas de désir pour les jambes lourdes

12. Septembre 2018
Switzerland

Les flux de travail sont devenus plus minces, mais les jambes plus lourdes. Pourquoi un département entier de Metrohm AG porte maintenant des bas de compression légers.

Plus debout au lieu d'être assis au travail - en fait, c'est une bonne idée. Les postes de travail debout ont amélioré le flux de travail, mais le retour du sang des jambes a commencé à stagner, du moins pour certains employés. Ils ont eu des problèmes avec la nouvelle situation, se plaignant principalement de jambes lourdes, mais aussi de tensions dans le dos et de douleurs dans le cou.

La direction a pris la rétroaction au sérieux et a embauché un expert en ergonomie. En plus des améliorations apportées sur les lieux de travail, il a commencé à faire des exercices d'étirement toutes les deux semaines et a recommandé un essai avec des bas de contention légers. C'est une idée géniale. Thomas Blaser, chef de service chez Metrohm AG : "70 de mes 80 collaborateurs de la production électronique ont profité de l'offre et ont fait adapter aux frais de l'entreprise une paire de HIGHLIGHTs de SIGVARIS".

Le patron lui-même a aussi donné le bon exemple et testé les bas. Thomas Blaser : " Je ne savais pas que je pouvais obtenir un tel effet avec un bas de compression léger. Depuis un an, je porte le HIGHLIGHT deux jours par semaine, alors que je suis de plus en plus debout et constamment sur la route. Grâce aux bas, j'ai des jambes beaucoup plus légères le soir, et même pendant la journée, mon corps est plus détendu. Ça affecte toute mon humeur."

Zekija Cehic, 51 ans, travaille au montage. Elle porte les HIGHLIGHTS tous les jours. "Avec mes bas, mes jambes ne sont plus enflées le soir et j'ai moins mal. Sans bas, les chaussures normales que je mettais après le travail dans l'armoire étaient toujours trop serrées."

Tanja Vasic, 52 ans, s'occupe de l'étalonnage et de la réception des marchandises. "Je porte les bas quand je sens que mes jambes deviennent lourdes ou mes articulations me font mal. J'ai déjà eu mes varices désolées et je souffre d'un épine calcanéenne. Ce bas est une grande chose parce qu'il tient bien la jambe ensemble. Mes mollets sont moins épais et mes jambes plus belles. Maintenant, il m'arrive même parfois d'allumer le LARGE-PLACE dans la sortie."

Andreas Ehrbar, 35 ans, souffre constamment depuis sa naissance de douleurs dues à des rotules défectueuses. Le chef d'équipe adjoint du département montage a donc voulu tester si les bas pouvaient l'aider. "Maintenant, je peux marcher autant que je veux : avec ces bas, la douleur est partie. Je ne savais pas qu'il y avait de tels bas avec une légère compression. Je porte les HIGHLIGHTS tous les jours maintenant."

Bonny Huber, 33 ans, est chef d'équipe en assemblage. "Depuis mon opération des hallux, il y a quatre ans. Mes pieds étaient toujours enflés, souvent le matin. Avec les bas, la douleur est moindre et les pieds sont moins fatigués. C'est aussi pour ça que je peux danser à nouveau."

Gestion de la santé en milieu de travail
La gestion de la santé au travail est maintenant à l'ordre du jour de nombreuses entreprises. Afin de trouver et de retenir un personnel compétent, ces services supplémentaires sont de plus en plus demandés.

Souvent, l'introduction et la maintenance sont liées à une grande perte de temps et à des restrictions en raison des possibilités spatiales. C'est aussi un grand défi d'adapter la gamme de services aux besoins individuels de l'individu afin d'obtenir la plus grande couverture possible.

Une alternative et un complément simple et efficace est le soutien avec des bas de contention. Qu'il s'agisse d'un homme ou d'une femme, assis ou debout, jeune ou vieux, des bas de contention sont disponibles pour chaque groupe cible. L'application est individuelle, simple et indépendante du temps.

La légèreté retrouvée des jambes détend la vie quotidienne au travail. Les facteurs perturbateurs tels que les jambes fatiguées sont désactivés et la vitalité est retrouvée.

Avez-vous déjà songé à cibler les entreprises de votre zone de chalandise ou à créer des offres spéciales pour ce groupe cible ?

Vous avez besoin d'aide ? Veuillez contacter votre responsable régional SIGVARIS.

 

Référence :

Source de l'image / du texte "Consultation Docteur Stutz" (en anglais)