You are here

Principes du traitement par compression

Principes du traitement par compression

Concept

Le concept du traitement par compression est basé sur un principe mécanique simple et efficace : l'application d'un tricot élastique autour de la jambe. En comprimant le membre avec une compression dégressive – plus forte au niveau de la cheville et diminuant en remontant sur la jambe – le bas de compression facilite le retour veineux, diminue la pression veineuse, prévient la stase veineuse et la détérioration des parois veineuses tout en soulageant efficacement les jambes lourdes et douloureuses.

Ce traitement est prescrit par le médecin pour traiter:  

  • les phlébites
  • les thromboses et les soins post-opératoires
  • la sclérothérapie et toute autre forme de traitement des varices
  • Il permet également de soulager en cas de maladie veineuse chronique (jambes lourdes, varices, œdèmes, ulcères veineux).
  • Il peut également être prescrit pour éviter les pathologies veineuses pendant la grossesse et les voyages longue distance

Si aucune contre-indication, comme une déficience artérielle, n'est présente, on peut se procurer des bas de compression à faible pression, sans ordonnance. Selon la pathologie le traitement par compression peut être appliqué sous différentes formes : chaussettes, bas, collants ou bandages. Les nouvelles textures et modèles des produits SIGVARIS® facilitent l'observance du traitement.

Principes

  1. Le principe de ce traitement est d'exercer une pression contrôlée sur le membre. L'unité de pression est le millimètre de mercure (mmHg) ou l'hectopascal (hPa). 1 mmHg = 1,33 hPa.
  2. La pression est exercée par application d'un dispositif sur le membre. Les bas ou bandages sont nommés dispositifs médicaux. Ils sont soumis à une réglementation dont les normes sont strictes. Les dispositifs sont nommés orthèses, ce qui signifie que leur fonction est de soutenir ou de renforcer une partie du corps humain et non de se substituer comme une prothèse.
  3. L'action du dispositif est mécanique. Il utilise le principe de l'hystérèse qui est défini par la courbe d'étirement-de détente d'un corps élastique. La transmission de la pression vers le système vasculaire par ces dispositifs est indirecte.
  4. Le principe repose sur l'hypertension induite par un système veineux défaillant.
  5. La pression est plus forte au niveau de la cheville. Le dispositif de compression doit exercer une contre-pression là où le niveau de pression est le plus fort : au niveau de la cheville.
  6. La pression est dégressive. La direction du flux sanguin doit être respectée. La pression doit donc être dégressive. La dégressivité de la pression est définie dans les exigences dans les normes des dispositifs et dépend de la classe de compression.
  7. La pression est déterminée par a) -La force de rétraction élastique du bas; b) La forme de la jambe : La pression exercée sur la jambe dépend de la courbure de la surface locale (Loi Laplace). Ainsi, un bas exerçe une pression plus élevée au-dessus du bord tibial et du tendon d'Achille, et une pression inférieure sur le côté de la jambe. Derrière les chevilles, aucune pression n'est exercée car le bas ne touche pas la peau.

Actions de la compression

1. Action hémodynamique

  • Accélère le flux sanguin veineux
  • Réduit le volume sanguin veineux
  • Réduit le reflux dans les veines superficielles et/ou profondes malades
  • Réduit une pression veineuse pathologiquement élevée

 2. Action sur les tissus

  • Réduit un teneur en eau élevée dans les tissus
  • Augmente le drainage de substances dangereuses
  • Réduit les inflammations
  • Soutient les processus réparateurs
  • Améliore les mouvements des tendons et des articulations

Qu'est-ce que le traitement par compression?

Principes et actions de la compression

Le concept du traitement par compression repose sur un principe mécanique simple et efficace consistant à appliquer un tricot élastique autour de la jambe. En comprimant le membre avec une compression dégressive (plus forte au niveau de la cheville et diminuant en remontant sur la jambe), le bas de compression agit comme une couche de muscle en comprimant doucement les parois veineuses distendues ensemble, ce qui permet aux valvules de se fermer. La cavité de la veine étant réduite, le sang veineux retrouve un flux normal facilitant ainsi la circulation.

Le port du bas de compression facilite le retour veineux, diminue la pression veineuse, empêche la stase veineuse et la détérioration des parois veineuses, tout en soulageant efficacement les douleurs et les jambes lourdes.

Indications et contre-indications

Ce traitement est prescrit par le médecin pour traiter:

  • les phlébites
  • les thromboses et les soins post- chirurgie
  • et pour soulager les troubles de la maladie veineuse chronique (jambes lourdes, varices, œdèmes, ulcères veineux).

Il peut également être prescrit pour éviter les troubles veineux au cours de la grossesse et lors des voyages de longue durée.

Les contre-indications sont limitées :

  • maladie artérielle obstructive périphérique avancée
  • sevère insuffisance cardiaque congestive non controllée
  • phlébite septique, dermatite suintante
  • neuropathie périphérique avancée.
  • Très peu de cas d'allergie ont été rapportés à l'un des composants.

Il n'existe aucun effet secondaire au traitement par compression lorsqu'on respecte scrupuleusement le tableau de taillage du fabricant.

Niveaux de compression

Les bas de compression sont disponibles dans différents niveaux ou classes de compression, selon la gravité de la pathologie à traiter (voir indications). La pression exercée par un bas de compression au niveau de la cheville se mesure en millimètres de mercure (mmHg) : Les niveaux de compression sont définis selon les différentes normes officielles (AFNOR en France, GZG en Allemagne). Le médecin prescrit le niveau de compression correspondant à la pathologie du patient.

Dispensation de traitement

Selon la pathologie, le traitement par compression peut être appliqué sous différentes formes : chaussettes, bas, collants, bandages, manchons. Les nouvelles textures et variétés de gammes des produits SIGVARIS® facilitent l'observance du traitement. En tant que spécialiste de classe internationale du traitement par compression, SIGVARIS® fournit des produits de haute technologie associant qualité, efficacité prouvée, confort et esthétisme.

Bas de compression médicale

Une œuvre d’art à la pointe de la technique

Afin de concevoir et de produire des bas de compression médicale de haut niveau et d’une grande efficacité, les résultats de la recherche médicale doivent être alliés aux développements techniques les plus récents de la branche textile. Un savoir-faire que SIGVARIS a acquis au cours des 50 dernières années grâce à une longue expérience et à un contact permanent avec les milieux médicaux spécialisés et les clients.
Nous avons pour objectif et pour mission de fabriquer chaque produit de manière individuelle et d’adapter le bas à la jambe du patient. Cet objectif est le défi quotidien de nos concepteurs et créateurs dans le monde entier.

Les bas de compression médicale médicale SIGVARIS réunissent fonctionnalité, esthétique et efficacité médicale.

Comment fabrique-t-on un bas de compression médicale?

La fabrication des bas de compression médicale médicale est soumise à des directives strictes et à différents contrôles sévères. Les trois objectifs principaux sont: une efficacité thérapeutique optimale, la fiabilité des produits et un très grand confort.

La production se déroule en six étapes:

  1. Guipage du fil - Les fils guipés, qui déterminent la compression et les propriétés spécifiques de port des bas de compression, sont réalisés dans différentes matières selon l’usage auquel le bas est destiné. Le guipage des fils permet de contrôler les paramètres de résistance-extension et protège le fils élastique. Pour la fabrication des fils guipés, on fait appel à des fils très élastiques (caoutchouc naturel, élasthanne) en âme qet à des fils non élastiques comme le coton, la laine ou des fibres synthétiques (microfibres). Lors du guipage, 1 ou 2 matières non élastiques sont enroulées régulièrement, avec des mouvements en spirale, autour des fibres très élastiques. Après le guipage, les fils doivent être entreposés durant au moins deux semaines afin de se stabiliser.
  2. Tricotage - Les bas de compression médicale sont fabriqués sur des machines à tricoter circulaires. Ces machines ont été spécialement conçues pour tricoter des bas médicaux. Les différentes tailles de bas sont produites sur des cylindres de différents diamètres. Le processus de tricotage est supervisé par des collaborateurs spécialisés qui sont également responsables d’un contrôle visuel et technique du produit. Selon les modèles, le tricotage d’un bas médical nécessite entre 3 et 10 minutes.
  3. Couture - Plusieurs opérations sont nécessaires pour achever le produit: couture de l’ourlet, fermeture et couture de la pointe et fixation de la bande antiglisse. Ces différentes étapes exigent beaucoup de soin et une grande précision. Le confort et la solidité du produit dépendent de la qualité de leur exécution.
  4. Mise en forme - Durant le tricotage, les bas sont étirés différemment par les retraits de la machine, de sorte que la longueur des bas peut légèrement varier. Une procédure de repos permet d’égaliser la différence de longueur. De plus, les bas subissent une première mise en forme à la vapeur avant la teinture et sont préparés pour l’étape de la teinture. 
  5. Teinture - Un cycle de teinture dure environ cinq heures et comporte quatre étapes: lavage, teinture, pré-essorage et essorage. Chaque étape de la teinture fait l’objet d’un contrôle minutieux. La couleur est comparée à celle d’un échantillon sous une lampe reproduisant la lumière du jour. Ces processus garantissent une teinte constante à tous nos produits. 
  6. Mise en forme définitive - Après la teinture, les bas sont mis en forme dans la même machine que celle utilisée pour la mise en forme préliminaire. Ce procédé fixe la couleur et confère au bas une parfaite finition. 
  7. Conditionnement - Après la teinture et la mise en forme, les bas subissent un dernier contrôle avant d’être rangés par paires. Les bas sont ensuite pliés et, selon les articles, emballés dans une pochette en plastique ou dans une boîte en carton. Chaque boîte est étiquetée et acheminée à l’entrepôt.