Facteurs ayant une incidence négative sur la santé des jambes

De nombreux facteurs peuvent avoir une incidence défavorable sur la santé des jambes. Il peut s’agir de facteurs liés au mode de vie, comme la sédentarité, l’obésité et/ou le tabagisme. D’autres facteurs comme l'âge avancé, le sexe, les changements hormonaux et les antécédents familiaux de troubles veineux ont également une incidence. Dans ces cas, les produits de compression peuvent améliorer la santé des jambes. Les interventions chirurgicales et les déplacements sur de longues distances présentent un risque accru de thrombose veineuse profonde (TVP). Le port de compression médicale peut prévenir le développement de la TVP.

Factors that impede leg health

Facteurs liés au mode de vie

Obésité liée au mode de vie

L’obésité est un facteur de risque important en ce qui concerne le développement d’affections vasculaires, notamment tous les types de maladies veineuses des membres inférieurs.

Sédentarité

La sédentarité peut entraîner des maux de jambes fréquents comme une lourdeur, de la douleur et un gonflement, et des maladies veineuses plus graves comme une thrombose veineuse profonde (TVP), qui se produit lorsqu’un caillot de sang se forme dans une ou plusieurs des veines profondes de votre corps, habituellement dans les jambes.

Si vos jambes sont inactives, le système de pompe musculaire des jambes ne fonctionne pas et ne favorise donc pas le retour veineux sanguin. Cela peut entraîner une accumulation, voire une coagulation du sang dans les veines de vos jambes, s’il existe une insuffisance veineuse, c’est-à-dire des valvules veineuses défectueuses. 

Tabagisme

Le tabagisme n’est pas seulement dommageable pour les poumons, mais aussi pour les jambes. C’est un facteur de risque important de maladie artérielle périphérique et de développement d’insuffisance veineuse des membres inférieurs.

Le port de vêtements de compression peut aider

En plus d’éviter ces facteurs néfastes liés au mode de vie, la compression peut contribuer à la santé de vos jambes en les revitalisant, en soulageant les symptômes précoces comme la douleur, la lourdeur et le gonflement et en favorisant le retour veineux.

Facteurs de risque

Âge avancé et antécédents familiaux

Le risque de développer des affections veineuses augmente avec l’âge car les cellules du système vasculaire vieillissent également. Les modifications des parois veineuses et des valvules liées à l’âge peuvent entraîner une diminution de la fonction valvulaire. Si un membre de votre famille souffre d’une maladie veineuse, vous présentez un risque plus élevé d’être touché à un moment donné de votre vie en raison de prédispositions génétiques. En effet, des variations génétiques spécifiques pouvant être héritées augmentent le risque de développer une insuffisance veineuse chronique ou des varices.

Sexe et changement hormonal

Les femmes sont deux fois plus susceptibles de développer des varices que les hommes. La progestérone, une hormone sexuelle, un stéroïde endogène, est le principal ingrédient actif des contraceptifs et participe naturellement au cycle menstruel et à la grossesse. Elle entraîne une perte de tonicité de la paroi veineuse (la progestérone provoque la dilatation des parois veineuses).

Par ailleurs, le risque de thrombose veineuse profonde (TVP) augmente avec la prise de contraceptifs et pendant la grossesse.  

La grossesse multiplie par quatre à cinq le risque de thrombose. Ce risque accru s’explique en partie par l’hypercoagulabilité, qui a très probablement évoluée de façon à protéger les femmes contre les problèmes hémorragiques associés aux accouchements et aux fausses couches. Le risque persiste après la naissance jusqu’à ce que la femme retrouve son niveau hormonal d’avant la grossesse. Le risque est à son maximum dans les jours et les semaines qui suivent la naissance.

Des études de recherche montrent une forte association entre les antécédents de grossesse et les varices. Par conséquent, de nombreuses futures mamans éprouvent des symptômes courants comme les jambes lourdes, fatiguées et douloureuses, les pieds et chevilles gonflés. Selon un rapport du « Swiss Medical Weekly », 30 % des femmes enceintes pour la première fois et 55 % des femmes ayant mené au moins deux grossesses à terme développent des varices. (lien vers le rapport).

Chez les femmes ménopausées atteintes d’insuffisance veineuse chronique (IVC), la douleur veineuse semble être un symptôme commun. Cela est attribuable aux fluctuations hormonales et au fait que la perception de la douleur augmente généralement pendant la ménopause.

Les vêtements de compression aident

La compression est une mesure préventive pour aider à améliorer la circulation dans son ensemble. Si vous ressentez une douleur, une lourdeur ou un gonflement dans la jambe touchée, la compression peut contribuer à soulager ces symptômes.

La compression aide à lutter contre les nausées matinales

Saviez-vous que les bas de compression contribuent également à lutter contre les nausées matinales ? Une étude récente a montré que les bas de compression atténuent les symptômes de nausées et de vomissements en début de grossesse. Commandez notre Mendoza one-pager (par e-mail) pour plus d’informations ! 

Facteurs aggravants

Les interventions chirurgicales, les traumatismes et les déplacements augmentent le risque de thrombose

La recherche montre que les interventions chirurgicales, les traumatismes et les déplacements sur de longues distances sont associés à un risque accru de thrombose veineuse. Une mauvaise circulation sanguine pendant une intervention chirurgicale ou un long voyage ou même un traumatisme peut entraîner la formation d’un caillot sanguin (thrombose). Dans certains cas, le caillot sanguin peut migrer vers les poumons, entraînant une embolie pulmonaire. Si elle n’est pas traitée, elle peut être mortelle.

La restriction des mouvements limite la circulation sanguine dans les jambes, ce qui peut avoir les conséquences suivantes : jambes lourdes, douleurs des jambes, gonflement des pieds et gonflement des chevilles.

La compression aide après une intervention chirurgicale

Le port de bas de compression a été recommandé pour réduire le risque de TVP après une intervention chirurgicale. Pour en savoir plus, regardez notre vidéo sur la compression et l’hospitalisation.   

L’inconfort et le risque de TVP s’appliquent à tous les types de voyages sur de longues distances en voiture, en train ou en autobus, et cela peut arriver à n’importe qui, quel que soit l’âge, le poids ou le mode de vie. Une façon simple et confortable de soulager les symptômes de jambes lourdes, de douleurs des jambes, de gonflement des pieds et des chevilles pendant le voyage consiste à porter des bas de compression gradués.

Lecture complémentaire