Indications et niveaux de compression

Lorsqu'il s'agit de bas de compression, choisir le bon niveau de compression aidera les gens à obtenir les avantages spécifiques pour leur soutien et leurs besoins médicaux.

Legs and feet of a person climbing stairs

Les niveaux de compression

Quels niveaux de compression pour quels problèmes médicaux? Vous trouverez une orientation générale ci-dessous. Elle vous est fournie à titre indicatif uniquement. La gravité d'un problème permet de déterminer le niveau nécessaire.

Comme nous l'avons mentionné précédemment, il est conseillé de consulter un médecin pour identifier le niveau de compression qui vous convient.

8-15 mmHg

  • Jambes légèrement douloureuses et fatiguées.
  • Soutien et confort en position debout ou assise pendant de longues périodes.
  • Lorsqu'un petit soutien est nécessaire pour la santé et l'énergie en général.
15-20 mmHg
  • Un soutien un peu plus important, pour soulager au quotidien les jambes douloureuses, lourdes et légèrement gonflées.
  • Soutien supplémentaire lors de journées actives et chargées, ou en voyage.
  • Une aide pour améliorer la circulation, en particulier dans les jambes.
  • Pendant la grossesse, ils peuvent aider à prévenir les varices et les varicosités.
20-30 mmHg
  • Le niveau de compression le plus couramment prescrit par les médecins.
  • Utilisé pour aider une variété de conditions médicales mineures à modérées.
  • Utilisé pour soulager les jambes chroniquement douloureuses et très fatiguées.
  • Utile dans le traitement des varices.
  • Soulagement de l'enflure associée à un œdème léger
  • Utilisé en combinaison avec des procédures chirurgicales électives telles que la sclérothérapie et la phlébectomie
  • Utilisé pour aider à traiter l'hypotension orthostatique/posturale, une forme d'hypotension artérielle.
30-40 mmHg
  • Soulagement des œdèmes et des lymphoedèmes modérés et graves
  • Aide à prévenir et à soulager les cas plus graves de varices.
  • Utilisé dans le traitement de la thrombose veineuse profonde (TVP) et du syndrome post-thrombotique.
  • Peut aider à guérir les ulcères de stase veineuse actifs.
  • Utilisé après des fractures osseuses et des chirurgies orthopédiques 
  • Utilisé pour traiter la phlébite
  • Utilisé dans le traitement des changements cutanés avec une ulcération guérie
40-50 mmHg
  • Utilisé dans le cadre du traitement de l'insuffisance veineuse chronique
  • Utilisée dans les cas les plus graves de TVP et de syndrome post-thrombotique
  • Utilisé dans le traitement des altérations cutanées graves avec ulcération active.

Déterminer la bonne taille pour les bas de compression de moindre résistance que vous pouvez acheter sans médecin :

La taille de la chaussure est généralement un facteur déterminant dans le choix de la taille des bas de compression, ainsi que les mesures de la cheville et du mollet. Pour mesurer la cheville, mesurez au point le plus fin. Pour les mesures du mollet, mesurez à l'endroit le plus épais. Pour la longueur du mollet, mesurez depuis le sol jusqu'au pliage à angle droit du genou (en position assise). Il est également préférable de prendre les mesures le plus tôt possible après le réveil le matin, lorsque le gonflement est minimal.

Quand dois-je envisager de porter des chaussettes de compression ou consulter un médecin?

  • Grossesse
  • Gonflement, douleurs ou fatigue chroniques des jambes
  • Mauvaise circulation dans les jambes
  • Varices ou ulcères veineux de la partie inférieure des jambes
  • Risque connu de caillot de sang, particulièrement dans les jambes
  • Antécédents personnels/familiaux de thrombose veineuse profonde
  • Alitement prolongé, par exemple suite à une intervention chirurgicale
  • En prévention: il est judicieux de porter des chaussettes de compression pour résoudre un problème avant qu'il ne s'aggrave.

Dans quelles situations les chaussettes de compression doivent-elles être utilisées avec prudence?

  • Insuffisance artérielle, claudication intermittente, ischémie
  • Insuffisance cardiaque congestive (ICC) non contrôlée
  • Dermatite aiguë, dermatose suintante, septicémie cutanée
  • Signes d'une infection des jambes

Cette liste n'est pas exhaustive. N'oubliez pas de faire part de vos antécédents médicaux à votre médecin avant de vous faire prescrire des chaussettes de compression.

Quelle est la différence entre les bas de compression et les bas de contention ?

Le terme « bas de contention » est très connu et est aussi souvent utilisé pour désigner les bas de compression à usage médical. Les principes des deux types de bas sont cependant différents.

Les bas de contention exercent une résistance passive contre le gonflement, tandis que les bas de compression exercent une pression active sur les veines de la jambe. Cela les empêche de se dilater et facilite le retour veineux.

Les bas de compression médicale sont fabriqués selon des spécifications médicales et techniques strictes pour garantir une pression adéquate au niveau de la cheville et une compression dégressive et graduée sur toute la longueur de la jambe.

 

Lecture complémentaire