Œdème des membres inférieurs : place de la compression médicale chez les patients diabétiques

Vous êtes diabétique et vous souffrez de gonflements au niveau des pieds, des chevilles et des jambes ? Il existe des solutions de compression spécialement conçues pour soulager ces symptômes.

Œdème des membres inférieurs : place de la compression médicale chez les patients diabétiques

L’oedème : un problème fréquent et grave chez le patient diabétique

La survenue d’œdème des membres inférieurs n’est pas rare dans la population des patients diabétiques, qu’il soit dû aux conséquences du diabète (insuffisances cardiaque et rénale) ou à des pathologies concomitantes (1). En effet, environ un tiers d’entre eux y sont confrontés toutes étiologies confondues (2). La présence d’un œdème des membres inférieurs est un facteur de mauvais pronostic car associée notamment à une fréquence accrue d’amputations (58 %) et de décès (55 %), et doit donc être traitée (1).

 

La compression médicale : indiquée chez le patient diabétique même en cas de maladie artérielle

Le traitement le plus efficace pour réduire l’œdème chez les patients mobiles est la compression médicale (3). Cependant, celle-ci est souvent perçue comme risquée chez les diabétiques, notamment par crainte de compromettre la circulation vasculaire dans une population de patients qui présentent également une forte prévalence de maladie artérielle périphérique (> 20 %) (4). Des inquiétudes existent aussi concernant les risques de lésions cutanées liées aux dispositifs de compression et aux gestes d’enfilage et de retrait de ces dispositifs (4). Or, les données de la littérature indiquent que la compression médicale est sûre chez les patients diabétiques, y compris ceux présentant une maladie artérielle périphérique, et que les contre-indications strictes se limitent à quelques situations particulières (3,5). Celles-ci incluent l’artériopathie oblitérante des membres inférieurs (AOMI) avec indice de pression systolique (IPS) < 0,6, la neuropathie diabétique sévère avec perte de sensibilité, la microangiopathie diabétique évoluée pour les dispositifs délivrant une pression > 30 mmHg, la phlegmatia coerulea dolens (phlébite bleue douloureuse avec compression artérielle) et la thrombose septique (3,6).

 

 

Spécificité de la compression médicale chez le patient diabétique

Le choix du type de compression requiert une attention particulière chez les patients diabétiques du fait de la vulnérabilité de leurs pieds.

Il existe 3 types d’altérations à prendre en considération :

  • Vasculaires (7), liées aux microangiopathies (artériopathie périphérique…) et aux microangiopathies (neuropathie périphérique, néphropathie, rétinopathie, maladie coronarienne…)
  • Morphologiques (8), liées notamment aux déformations du pied, à la réduction de la mobilité
  • Cutanées (9), liées aux affections infectieuses et non infectieuses (prurit, nécrobiose lipoïdique, granulome annulaire…).

 

 

Efficacité de la compression médicale chez le patient diabétique

L’efficacité et la sécurité des chaussettes de compression médicale de classe 3 ont été évaluées dans 2 études cliniques (1,3,4).

 

Intelligence vasculaire : Réduction de l’œdème

L’utilisation de chaussettes de compression médicale, exerçant une pression < 30 mmHg au niveau de la cheville, permet une réduction significative de l’œdème chez les patients diabétiques à 4 semaines (Fig. 1) (4).

 

Intelligence morphologique : adaptation morphologique

Pour s’adapter aux particularités et déformations des pieds des patients diabétiques hommes et femmes, les chaussettes DIABTX3 sont disponibles en 2 tours de mollets et en 5 tours de chevilles. Les chaussettes DIABTX3 présentent une partie souple et non compressive au niveau du pied respectant la fragilité des pieds des patients diabétiques. Elles sont également dépourvues de coutures à la pointe pour limiter le risque de lésions au niveau des orteils.

 

Intelligence cutanée : respect de la peau et douceur au contact

La construction de la chaussette en 3 zones au niveau du pied (pointe longue couvrant les zones sensibles, avant et arrière-pied) et l’utilisation d’un fil à faible coefficient de frottement pour la pointe et le talon permettent de réduire les surpressions et les frottements sur la peau particulièrement fragile des patients diabétiques.

Le textile respirant constituant les chaussettes DIABTX3 autorise une perméabilité à la vapeur d’eau limitant la macération (10), et ne provoque pas d’irritations cutanées (11).

Par ailleurs, la douceur et la facilité d’enfilage des chaussettes DIABTX3 favorisent leur observance par les patients (1,12,13).

 

Découvrez la chaussette DIABTX3 !

Pensée pour la mobilité des patients diabétiques, la chaussette de contention DIABTX3 permet de réduire de manière significative l’œdème chez les patients diabétiques à 4 semaines (4). Cette chaussette de contention possède une intelligence vasculaire, morphologique et cutanée (4,14,10). Elle est également caractérisée par sa facilité d’enfilage et sa douceur au contact (12,13). Le textile respirant de DIABTX3 est au bénéfice de l’observance (1).

  1. Wu SC, et al. Control of lower extremity edema in patients with diabetes: Double blind randomized controlled trial assessing the efficacy of mild compression diabetic socks. Diabetes Res Clin Pract 2017;127:35-43.
  2. Moffatt CJ, et al. Prevalence and risk factors for chronic edema in U.K. Community Nursing Services. LymphatResBiol 2019;17(2):147-54.
  3. Rabe E, et al. Risks and contraindications of medical compression treatment - A critical reappraisal. An international consensus statement. Phlebology 2020;35(7):447-60.
  4. Wu SC, et al. Safety and effi cacy of mild compression (18-25 mm Hg) therapy in patients with diabetes and lower extremity edema. J Diabetes Sci Technol 2012;6(3):641-7.
  5. Rother U, et al. Safety of medical compression stockings in patients with diabetes mellitus or peripheral arterial disease. BMJ Open Diabetes Res Care 2020;8(1):e001316.
  6. HAS. La compression médicale dans les affections veineuses chroniques. 2010.
  7. Mauricio D, et al. Chronic diabetes complications: The need to move beyond classical concepts. Trends Endocrinol Metab 2020;31(4):287-95.
  8. Lavery LA, et al. Clinical examination and risk classifi cation of the diabetic foot. In: Veves A, et al. The Diabetic Foot. Humana Press. 4th edition. 2018. pp 19-30.
  9. Lima AL, et al. Cutaneous manifestations of diabetes mellitus: A Review. Am J Clin Dermatol 2017;18(4):541-53.
  10. Indice de perméabilité à la vapeur d’eau (BS 7209) > 81 %. Rapport d’essai INTERTEK France 04/2021.
  11. Primary Skin Irritation index (Psi) = 0 (ISO 10993-10). Rapport d’essai Phycher Bio développement 05/2019.
  12. Note 7/10- Analyse sensorielle tactile réalisée par un panel interne de 11 experts - 05/2018.
  13. Test à l’enfilage interne comparatif réalisé avec d’autres chaussettes de classe 3 sur 18 personnes - 07/2020.
  14. Système de taillage 3 hauteurs & 3 pointures sur la base de l’analyse des données anthropométriques IFTH 2012.

 

Lecture complémentaire

Œdème veineux

Œdème veineux

Vos jambes gonflent-elles, en particulier le soir et en été, et ces gonflements disparaissent-ils généralement lorsque vous surélevez vos jambes ? Vos jambes reprennent-elles leur taille « normale » et pouvez-vous vous chausser à nouveau le matin après une nuit de sommeil ? Ce sont sans doute les premiers signes d’une maladie veineuse. Dans ce cas, vous devriez consulter un médecin pour obtenir un diagnostic approprié et rechercher les causes sous-jacentes.
Pourquoi mes jambes me gênent-elles ?

Pourquoi mes jambes me gênent-elles ?

Des sensations inconfortables dans les jambes, comme une douleur, une lourdeur et/ou une fatigue, ainsi qu’un gonflement des pieds et des chevilles, peuvent être les premiers signes d’une maladie veineuse. Adoptez le réflexe compression ! Découvrez notre gamme de bas, chaussettes ou collants de compression pour femmes et hommes.
Qu’est-ce que la compression médicale ?

Qu’est-ce que la compression médicale ?

La compression médicale est le traitement de base des maladies veineuses et lymphatiques, recommandé par les autorités de santé (1). C’est une solution simple, adaptée à la morphologie et sans interaction médicamenteuse. Sous forme de chaussettes, bas ou collant, la compression médicale est un textile élastique, qui exerce une pression active le long de la jambe favorisant la circulation veineuse et le retour du sang vers le cœur (2). La compression médicale diminue les douleurs, les sensations de jambes lourdes et contribue également à la réduction des œdèmes tout en prévenant les complications possibles (1).
Partager cet article
LinkedIn
Twitter
Facebook